Parrainer un Gibbon

Votre parrainage nous permet d’offrir une deuxième chance à nos pensionnaires !

Vous recevrez des nouvelles de votre protégé par email, toutes les 4 à 6 semaines.

Votre nom figurera sur la fiche du gibbon sur notre site internet.

Vous pouvez parrainer un gibbon en totalité soit 280 € par an ou 23,33 € par mois, ou en partie.

En cas de décès de l’animal, vos dons pourront être affectées sur un autre gibbon ou utilisés pour les autres frais de l’association selon votre souhait.

Si vous souhaitez offrir ce parrainage, merci de nous donner le nom de la personne et son adresse email pour qu’elle reçoive des nouvelles de l’animal.

Notre email :

Merci de votre soutien !

Parrainer en faisant un don ponctuel

Le montant maximum annuel par gibbon de 280 €.

Le parrainage dure 12 mois, de date à date donc à partir de la date de versement de votre don. Un email vous sera envoyé au bout des 11 mois pour vous proposer de le poursuivre.

Vérifiez bien sur la fiche du gibbon le montant restant à réunir, il est indiqué au-dessus de chaque photo. Si vous voulez donner 80 €, il faut qu’il reste au moins 80 € à collecter, sinon le total dépassera les 280 € annuels.

Parrainer en donnant chaque mois

Vous pouvez verser de 5 à 23,33 € par mois.
Par exemple 5€ par mois font 60 € par an.

Avec cette formule vous n’avez pas à renouveler votre parrainage, il se poursuit naturellement et prend fin quand vous le décidez. Vous devenez un Ami de Kalaweit et l’adhésion vous est offerte.

Vérifiez bien sur la fiche du gibbon le montant restant à réunir, il est indiqué au-dessus de chaque photo. Par exemple si vous voulez donner 10 € par mois, cela fera 120 € par an. Il faut qu’il reste au moins 120 € à collecter, sinon le total dépassera les 280 € annuels.

photo gibbon photo gibbon

Sumatra

Femelle

2012

9 ans

Gibbon agile (Hylobates agilis ungko)

Reste à parrainer : 90

Parrainé par : Jerome Godard, Celia Etard, Clothilde Prieur

Juillet 2021

Bubu va bien. Il est toujours ensemble avec son compagnon Koko.

Mai 2018

Koko et sa compagne Bubu vont bien.
Dans le matin, Koko et Bubu sont actifs à se balancer et à chanter avec les autres gibbons et siamangs.
Après avoir fait toutes ces activités, Koko et Bubu se mettent à jouer. Ils se poursuivent et se frappent avec leurs pattes.
Koko et Bubu mangent bien les fruits.
Quand l’équipe vient pour donner les fruits, Koko et Bubu sont immobiles en haut de la cage. Ils regardent l’équipe.
Koko et Bubu redescendent et prennent les fruits quand l’équipe a mis les fruits sur le mangeoire. D’habitude, c’est Bubu qui prend en premier les fruits.Elle aime apporter les fruits en haut de la cage.
Comme beaucoup des gibbons, Koko et Bubu aiment manger en premier les bananes avant de manger les autres fruits comme papaye et pasteque.

Janvier 2017

Observation sur terrain par : Andre.
Koko et sa compagne Bubu vont bien.
Ils sont actifs à se balancer, à chanter et à jouer ensemble dans la cage.
C’est Koko qui aime déranger Bubu pour jouer. Il aime attraper, tirer ou attraper Bubu. Après avoir frappé Bubu, Koko se deplace rapidement pour s’échapper de sa compagne qui le poursuit.
Koko et Bubu mangent bien les fruits.
Quand l’équipe vient pour donner les fruits. Koko et Bubu vont tout de suite vers le mangeoire. Ils sont impatients. Koko et Bubu prennent aussitôt les fruits de la main de l’équipe.

Janvier 2016

Bubu est maintenant ensemble avec un jeune mâle gibbon qui s'appelle Koko. Ils vont bien.

Présentation

Bubu est une femelle gibbon de l’espèce Hylobates Ungko, l’une des espèces des gibbons qui vit sur l’ile Sumatera, Indonesie.
L’estimation de l’année de sa naissance : 2012.
Bubu a été sauvée lors d’une opération de confiscation menée le 03 decembre 2015 par le département forestier de Sumatera avec Kalaweit.
Comme l’histoire des autres animaux sauvages qui sont capturés dans leur milieu naturel, Bubu est vendue comme un animal de compagnie.
Maintenant avec Kalaweit, Bubu peut vivre avec les autres gibbons et a de la chance d’être relâcher dans la forêt. Mais elle doit d’abord passer quelques années de réhabilitation dans notre centre.
Notes :
Supayang Conservation Centre et Sanctuaire, Solok, à l’ouest de Sumatera.

Choisir un autre type de don