L’ASSOCIATION KALAWEIT, QUI PROTÈGE LES GIBBONS ET LES FORÊTS INDONÉSIENNES, LANCE UN APPEL À L’AIDE !

Paris, le 21 juillet 2010 : Alors que la construction d’un nouveau sanctuaire est en cours, l’association Kalaweit, dont la mission est la sauvegarde des gibbons et des forêts en Indonésie, lance un appel à l’aide. En effet, la situation est actuellement  délicate et les fonds risquent de manquer pour faire fonctionner le projet et mener à bien les autres actions entamées.

L’association française Kalaweit (loi 1901) vient au secours des gibbons d’Indonésie, en protégeant leur habitat et en recueillant les gibbons captifs à Bornéo et Sumatra. Elle est parrainée par l’humoriste Muriel Robin.

Depuis 1997, son fondateur, Chanee, originaire du Var, s’acharne sur le terrain, afin de sensibiliser les populations locales et les autorités à la protection de leur environnement.

L’HUILE DE PALME AU BANC DES ACCUSÉS

Menacé par l’extraction de bois exotique et plus encore par les exploitations d’huile de palme, les forêts indonésiennes disparaissent à une vitesse toujours plus inquiétante. La faune et la flore d’Indonésie sont parmi les plus riches mais aussi les plus menacées au monde.
En Indonésie, ce sont l’équivalent de 4 terrains de football de forêt qui disparaissent chaque minute, 73% des coupes effectuées étant illégales.


Photo:© Kalaweit


UNE ASSOCIATION DE TERRAIN APPRÉCIÉE PAR LES INDONÉSIENS

Grâce à sa ténacité, sa connaissance du terrain et à son équipe de 50 employés en Indonésie, Kalaweit collabore étroitement avec les autorités et les populations locales pour libérer les animaux captifs et protéger les forêts.

Aujourd’hui, ce sont plus de 57 000 hectares de forêts qui sont sous la protection de Kalaweit, et plus de 300 gibbons qui ont été sauvés.

Malheureusement, la situation est extrêmement délicate, car avec la chute de l’euro, les fonds envoyés de France chaque mois ne suffisent plus à couvrir tous les frais. Le budget en euros de Kalaweit peine à couvrir les frais opérationnels et l’association est inquiète pour son avenir.

DES PROJETS REMIS EN CAUSE ?

Faute de moyen suffisants, les projets en cours risquent d’être remis en cause :

  • construction d’un nouveau sanctuaire permettant l’étude des populations de gibbons sauvages et le renforcement du programme de réhabilitation existant,
  • création d’une nouvelle réserve de 35 000 hectares (réserve de Gunung Lumut) à Bornéo,
  •  extension du réseau de diffusion de la radio Kalaweit FM.
 
Photo:© Kalaweit


Les données scientifiques (prélèvements ADN, sanguins…) recueillies par Kalaweit en font la première banque génétique pour la conservation des gibbons en Indonésie sur le long terme.

A terme, si le projet disparaît, les gibbons connaîtront  le triste sort auquel sont confrontés les orang-outan ou les tigres, eux aussi en phase d’extinction.

L’association Kalaweit est aujourd’hui le plus grand projet de sauvegarde de gibbons au monde.

Il est encore possible de sauver ces écosystèmes et d’aider les indonésiens à protéger leurs richesses naturelles, tout simplement en soutenant des projets de terrain comme Kalaweit.

Site internet : www.kalaweit.org
Blog : http://chaneekalaweit.blogspot.com
Contact : Constance Cluset
kalaweit.france@yahoo.fr / 07 86 01 18 86