Kalaweit a déjà
1112 amis

Sauvetage du singe le plus rare au monde : une nouvelle famille de gibbons découverte par Chanee, fondateur de Kalaweit

Paris, le 15 juillet 2015 : une nouvelle famille de gibbons de Hainan (Nomascus hainanus) vient d’être découverte par Chanee lors d’une expédition en Chine. Le gibbon de Hainan est le gibbon le plus menacé au monde. Chanee, fondateur de Kalaweit, était invité par la Zoological Society of London et les autorités chinoises à participer à ce programme de sauvetage.
 
Chanee « Pour les trouver, j’ai pensé gibbon » :
Courant juin, Chanee a passé 3 semaines sur l’île de Hainan en Chine avec une équipe de la Zoological Society of London (ZSL), pour tenter de découvrir de nouveaux gibbons de Hainan. Le gibbon de Hainan est extrêmement menacé et est endémique à l’île de Hainan.  
 
Le 17 juin, Chanee part seul en forêt et entend les vocalises d’un gibbon. Il repère un couple et son bébé jamais identifiés et les photographie. Aucune famille de gibbon de Hainan n’avait été découverte depuis 2011.
 
La méthode déployée pour localiser de nouveaux individus est celle que Kalaweit emploie en Indonésie : des vocalises de gibbons sont pré-enregistrées puis diffusées en forêt. Ces chants peuvent déclencher une réponse vocale de la part d’individus non recensés et se sentant menacés.  
 
L’équipe scientifique, menée par le Dr Jessica Bryant (ZSL), pensait au mieux découvrir un ou 2 gibbons solitaires. La découverte d’une famille entière dépasse tous les espoirs que l’équipe avait mis dans ce programme. C’est une très grande nouvelle et un très bel espoir pour cette espèce.
 
 
 
Le gibbon de Hainan est le primate le plus rare au monde :
Jusqu’en juin dernier, la population de gibbons de Hainan était de 25 individus répartis en 3 groupes. La découverte d’un quatrième groupe, un couple et son bébé,dans la réserve nationale de Bawangling augmente de 12 % le nombre d’individus de cette espèce, passant ainsi à 28 le nombre de gibbons de Hainan recensés.
 
Les gibbons sont facilement localisables à cause de leurs vocalises. Ils chantent en cas de danger ou pour défendre leur territoire. A Hainan, ils ont peu besoin de défendre leur territoire car celui-ci n’est pas menacé par d’autres gibbons, ils chantent donc peu et il est très difficile de les localiser.
 
La découverte de ces 3 gibbons laisse supposer que d’autres familles de gibbons pourraient subsister dans cette forêt, donnant une chance supplémentaire à cette espèce d’être sauvée. D’autres expéditions sont prévues sur l’île pour tenter de localiser d’autres familles. Chanee a prévu d’y participer.
                                                                                                                                                       
 
Site internet : www.kalaweit.org                                            Blog de Chanee : http://chaneekalaweit.blogpost.com
 

Contact Kalaweit France : Constance Cluset
Mail kalaweit.france@yahoo.fr / Tel : 07 86 01 18 87

My Newsletter